Contraception : pourquoi pas en parler pendant la grossesse !!

Contraception: parler pendant la grossesse paris 16

Le retour à la fertilité après l'accouchement expose les femmes à une nouvelle grossesse, dont la prévention passe par une contraception adaptée à la vie sexuelle, aux attentes de la femme et du couple.

Elle peut don être discutée lors des consultations prénatales ou en post partum.

La grossesse  et le post partum sont en effet des moments privilégiés dans la vie de la femme et du couple.

La femme devenue mère, ou mère à nouveau, connait des modifications de toute nature : physique, psychique, émotionnelle, sociale, conjugale, familiale voire professionnelle  et change de statut. Et ce statut peut influencer sa sexualité et donc sa contraception.

La meilleure contraception sera celle qui aura été choisie par la femme et / ou le couple en fonction des besoins, des attentes et des éventuelles contrindications.

Ainsi, il faudra discuter avec la femme des circonstances qui ont mené à cette G :

A-t-elle été pensée, désirée ?  Est- elle intervenue après un arrêt de la contraception ?

A-t-elle été une surprise et non pas un projet structuré ? et si oui, pourquoi : absence de contraceptif ?  échec ? mésusage de la contra ?

A-t-elle nécessité une longue attente ? voire une démarche de PMA ?

Est-elle vécue par une femme seule ?  ou en couple homosexuel ?

Alors à quel moment aborder la discussion de la contra ?

Lors des consultations prénatales en tête à tête ?  lors des consultations de préparation à l’accouchement en groupe? En impliquant le partenaire ?

Toutes les dispositions sont possibles.

Elles doivent permettre un dialogue sur la physiologie du corps et de la reproduction, le moment du retour à la fertilité, la physiologie de la sexualité et donc de délivrer une information complète sur les  possibilités contraceptives  en tenant compte du projet parental : désir d’un autre enfant ?rapidement  ou au contraire repoussé dans un futur lointain ?, etc,  ainsi que des éventuelles pathologies survenues pendant la grossesse.

La décision, qui revient toujours à la femme et/ ou au couple, sera facilitée par le rappel de quelques informations simples sur la réversibilité

le mode d’action mécanique ou hormonal en cas de contra hormonale :

  • le principe actif : oestroprogestatif ou OP ( communément appelé pilule), progestatifs purs,
  • la présentation : comprimé, implant, anneau, patch
  • et l’observance

les avantages, inconvénients, effets indésirables et contrindications éventuels.

Sans occulter la possibilité d’une conta naturelle basée sur la surveillance de la glaire, de la température.

Mais alors, en soulignant que celle-ci n’est pas fiable dans la période du post partum, notamment chez une femme allaitante.

Alors, il sera possible d’envisager selon les souhaits exprimés une contraception  rapidement mise  en place  OP, progestérone, DIU, implant) ou différée.

 

 

Honoraires - Mentions légales - Infos Conseil de l'Ordre - site web du cabinet médical créé par medecin-site.fr